AZ Challenge – Lettre B

Lettre B
Bredouille sur la piste des Loustalets & Ballons au fromage

La lettre B s’est avérée être très compliquée. Pas un ancêtre en vue possédant un nom ou prénom portant la lettre B et manque d’inspiration totale. Alors comme j’étais ‘’bredouille’’, je me suis dit que c’était peut- être une bonne occasion de partager l’expérience d’une  recherche qui part dans tous les sens, des faux amis ou faux parents qui portent le même nom, mais n’ont aucun lien de parenté (tout du moins non démontré à ce jour) , des fausses pistes que l’on suit avec passion parce que l’on pense que l’on va finir par dénicher une trouvaille sublime. Et puis Pffffffffffttttttttttttt. Tout s’évapore dans un petit nuage aérien et ancestral. C’est  ce qui m’est arrivé quand je suis partie sur les traces de Joseph Loustalet, l’arrière arrière-grand-père du côté maternel (que j’ai retrouvé depuis) et que je suis tombée sur Honore Loustalet aux Etats Unis, dans le Colorado *

Le propriétaire de l’arbre que j’avais contacté à l’époque avait été très sympathique, mais le fait est que ce Loustalet là n’était pas le mien, mais un individu ô combien intéressant et je vous rapporte un peu de son histoire (très résumée)  ci-dessous.

Honoré Loustalet est né  le 15 Décembre 1818 à Labatmale, Pyrénées-Atlantiques,  et décédé le 30 Janvier 1878 à Kersey, Weld, Colorado, USA. Son père, Dominique Oustalet dit Bassat dit Loustalet était un  fermier aisé, possédant quelques terres qui fut aussi maire de Labatmale. Honoré était bien éduqué ayant étudié avec un prêtre. Peut-être n’y avait-il pas d’école dans le village, mais son père avait assez d’argent pour le faire bénéficier d’un professeur privé. Après ses études,  Il épousa   Maria Canton le 7 Février 1850 à Gomer, Basses Pyrénées.
J’ignore les raisons profondes du départ aux Etats Unis, mais le fait est qu’il arrive à New York en 1855 (il est parti de Bordeaux) et de là se rend à la Nouvelle Orléans où il est employé de bureau. Ensuite il part à Leavenworth dans le Kansas où il achète un terrain et établit une route de distribution pour le lait. Sa femme l’ayant rejoint, ils se fixent pendant quatre ans avant de décider de s’aventurer plus à l’Ouest. En 1862,  les voilà partis au travers des grandes plaines avec un petit troupeau de bétail. Ils voyagent dans un wagon tiré par des bœufs. Arrivés au Nord de Denver, ils construisent un campement et là, de nouveau Honoré démarre  une distribution laitière. Comme visiblement il a de l’imagination et un sens du commerce acéré, il se lance aussi dans le transport de pommes. Ensuite on les retrouve en 1863-1864 en chemin pour le Montana. Ils campent durant l’hiver sur les bords de la rivière Thompson au pied des montagnes. Profitant de l’emplacement et de ses contacts, il commence à transporter du foin à Denver pour le compte d’un ranch tenu par un français, une distance de 50kms. Au printemps 1864  des escarmouches éclatent avec les Indiens non loin de là et les époux Loustalet décident d’aller à Brighton où, de nouveau Honoré acquière  des terrains et commence un élevage de bovins et de chevaux, ainsi qu’une exploitation laitière. Ils y demeureront pendant 10 ans. En 1870, il achète 40 hectares à Kersey ainsi que 80 hectares de terrain destiné aux chemins de fer. Il restera fixé à Kersey jusqu’à sa mort. Maria lui survivra jusqu’en 1896.

Ils eurent 5 enfants et leurs descendants vivent toujours au Colorado, la tradition voulant que le fils ainé porte toujours le nom d’Honoré. Une bien belle histoire de courage, de volonté et de persévérance. Comme quoi , les ancêtres français peuvent aussi être des cow-boys.

*Source : Geneanet. Arbre Loustalet1. Gary Loustalet

** Source : www.memoriallibary.com/CO/1898DenverPB/pages/prb0938.htm

Et pour terminer une recette gourmande de la mamette.

Ballons au Fromage

C’est une entrée légère. Pour la réussir, ce qui n’est pas difficile, prenez 250gr de fromage de gruyère râpé et deux blancs d’œufs battus en neige. Vous mélangez le tout de façon à obtenir une pâte molle mais assez consistante pour pouvoir en faire des petites boulettes de  la grosseur d’une belle noix (roulez dans la pomme de la main). D’autre part, vous aurez mis à chauffer votre friture. Quand elle est bien chaude, jetez y vos ballons un par un……. En ayant bien soin de ne pas les laisser se coller les uns aux autres. Ne vous en occupez plus jusqu’à ce qu’ils aient la couleur d’une mandarine. Ils se retournent d’eux-mêmes dans la friture sans qu’on ait à y toucher. Servez-les en pyramide.

Ballons au fromage

1 thought on “AZ Challenge – Lettre B

  1. Mon mari était officier et nous avons passé plusieurs années à Fort Leavenworth. La mission originelle du Fort était de protéger ceux qui empruntaient la “Santa Fe Trail” et l”Oregon Trail” des attaques des Indiens. On peut encore voir maintenant les traces des roues des “wagons” qui traversaient la rivière Missouri dans les pierres du chemin qui remontent la colline vers Fort Leavenworth. Vous ne pouvez pas vous imaginer comme le paysage est désolant entre le Kansas et le Colorado: c’est plat à perte de vue, le vent souffle constamment et la route est droite, droite, droite, de quoi s’endormir au volant. Mais je préfère ça à ce que les pionniers ont enduré!

Comments are closed.