AZ Challenge – Lettre W comme Wassingue

Lettre W

W comme Wassingue – Un petit sourire ‘’tout propre’’

Dernière ligne droite  du Challenge et les lettres  difficiles apportent quelques fois des surprises inattendues. Comme je n’ai aucune envie d’évoquer WW1 or WW2,  que les mots me fascinent, les anciens, les nouveaux, les expressions coutumières et régionales, je me suis dirigée vers le patois.

De mon enfance dans la Marne, je me souviens d’avoir entendu ma mère rire en écoutant les expressions marnaises (ou champenoises) de tous les jours. Il y avait une en particulier qui la remplissait de joie, c’était ‘’ froid les doillottes’’ (orthographe absolument non garantie) ; expression utilisée régulièrement lors des grands froids d’hiver et Dieu sait qu’il peut faire glacial dans les plaines champenoises.

Et puis, il y avait la ‘’Wassingue ‘’ pour laver les carreaux. Après recherche étymologique, il semble que ce soit plutôt un mot du  patois du Nord, mais Châlons en Champagne n’est pas si loin des ‘’chti’’. ‘’Emprunt au picard wassingue, lui-même du flamand, issu de wassen (laver), wassching (lavage). Attesté dès 1856 par P. Legrand (Dict. du patois de Lille) ‘’

Wassingue 1

Comme la poésie et l’inspiration n’ont pas de barrières et d’idées préconçues, voici un poème sur la ‘’ Wassingue’’ trouvé sur le site www.de-plume-en-plume.fr de l’auteur Paulette Pairoy-Dupré avec un grand merci d’avoir donné à la serpillière ses lettres de noblesse et de m’avoir bien fait rire.

‘’ Wassingue, Serpillère et Charpillère ‘’

Serpillère, Wassingue !
Un mot, deux mots, version bilingue
Deux mots, des maux qui vous flinguent,
Détestable lavette, infidèle au balai qui valdingue,
Perfide qui glisse sous les pieds et l’on swingue,
Déraper sur les tomettes et c’est la déglingue !
Fracturée, alitée, éplorée ! C’est dingue !
Bandelettes, résine, seringues,
Béquilles et tout le bastringue,
Et l’on quitte la carlingue !

Balai n’est point magique !
Ballet tourne au tragique !
Sorcière sans ductilité, dépitée,
Ne peut plus s’envoler,
Hurle à la fatalité et l’adversité,
N’a plus gout à fariboler,
Sous l’emprise de la colère,
A cause d’une serpillère !

Wassingue, serpillère
Un mot, deux mots : loque vulgaire !
Deux mots, des maux : corvée journalière !
Jadis pour emballer, toile grossière,
Linceul ou tablier, la charpillère,
Serpillère, Wassingue ou Charpillère,
A la jambière me condamnèrent
Des jours, des semaines endeuillèrent…
Les ignorer, telle est ma prière.

02/01/2015.
Sources
Paulette Pairoy-Dupré
www.de-plume-en-plume.fr